ouest

france

Mercredi 09 octobre 2019

Cholet. Au Festival de la BD engagée, des coups de cœur et des coups de gueule

Pour sa 13e édition, le festival de la BD engagée, au May-sur-Èvre, près de Cholet, organisé par l’association Bandes à part, a choisi de se pencher sur des thématiques qui font ou ont fait l’actualité.

Samedi 12 octobre, c’est l’urgence écologique qui ouvrira le bal, à 14 h 30, avec Texaco de Sophie Tardy-Joubert, Pablo Fajardo et Damien Roudeau, en présence de ce dernier.

Fabien Grolleau, coauteur de Darwin, participera à un débat, à 16 h, sur la recherche scientifique « qui fait écho au retour des théories complotistes et autres fake news », souligne Dominique Poupard, pour Bandes à part.

Hip-hop, féminisme…

Enfin, troisième auteur à monter sur scène, à 17 h 30, Remedium Timoris viendra évoquer sa bande dessinée Les contes noirs du chien de la casse.

Dimanche 13 octobre, à 14 h 30, Frédéric Debomy et le dessin d’Emmanuel Prost parleront de Full Stop, leur BD qui revient sur le génocide rwandais.

Il sera aussi question de l’émergence du féminisme, à partir de 16 h, à travers Le destin tourmenté de Flora Tristan, d’Olivier Merle. Pour clore le festival, à 17 h 30, Cédric Liano et Florian Ledoux, auteurs de Break, évoqueront la naissance du hip-hop avec le public

« On essaie de renouveler les genres, en fonction de nos coups de cœur », souligne Dominique Poupard.

Marion AUVRAY.   Ouest-France  

En savoir plus ICI

Logo association "Bandes à part"

© avril 2019 Éb. Créé avec Wix.com

Bandes à part

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon